Hommage à Marcel Lesne

Une grande figure de la formation des adultes nous a quittés. Marcel Lesne est décédé à 96 ans le 30 janvier dernier.

Au cours d’un entretien[i] accordé au Cnam et au Gehfa, en 2008, il rappelait son « du » à l’école laïque et soulignait le poids des circonstances dans sa trajectoire personnelle. Issu d’une famille de mineur, il était devenu instituteur : « instituteur classique, en blouse grise qui instituait un savoir, des valeurs » disait-il.

Pendant sa période de captivité (1940-1945) dont il soulignait l’importance et où il put poursuivre sa formation, Marcel Lesne rencontra Fernand Braudel qui le conseillera ensuite toute sa vie.

De 1946 à 1959, il fut "inspecteur de l'enseignement musulman" puis chef du service de l'enseignement technique au Maroc. Il est d’ailleurs l'auteur d'une thèse d'état sur l'histoire d'un groupement de tribus berbères marocaines : les Zemmour. En 1959, il est appelé comme directeur des Centres sociaux éducatifs à Alger jusqu'en 1962, avec le titre d'inspecteur d'académie. Dans un ouvrage publié chez Publisud[ii], il livrera un témoignage sur l'organisation et le fonctionnement de ces centres créés dans l'urgence en 1955 à l'initiative de Germaine Tillion. En 1961, il est nommé maître de conférence à la Faculté d'Alger (Ethnologie et Ethnographie du Maghreb).

Rapatrié en France en 1962 à la suite de l'attentat contre les dirigeants des centres socio-éducatifs, il est affecté à la Faculté de Nancy où il seconde Bertrand Schwartz au CUCES. De 1963 à 1966, il enseigne à la faculté de Nancy où il crée la chaire de sociologie. Il dirige une équipe de recherche sociologique au CUCES puis à l'INFA et entreprend de construire une "sociologie de l'éducation des adultes". En 1966, il est nommé directeur adjoint du Cnam. En 1970, il prend la direction de l'INFA à la suite de Bertrand Schwartz mais n'ayant pas obtenu les moyens demandés, il démissionne en mars 1971. Il poursuit sa carrière au Cnam, devient professeur titulaire de la chaire de formation des adultes en 1970 et crée le Centre de formation de formateurs (C2F) qui pour la première fois dispense une véritable qualification au métier de formateur. Il y restera jusqu'à sa retraite développant des expérimentations et des recherches spécifiques à l’acte de formation.

Ses écrits ont profondément marqué des générations de formateurs et d'étudiants, en particulier son ouvrage "Travail pédagogique et formation d'adultes"[iii] où il dresse un tableau des caractéristiques principales de trois modes d’action pédagogiques (les MTP).

L’ensemble de ses travaux peut être consulté au Centre de documentation sur la formation et le travail (CDFT)[iv] au Cnam.


Mado Maillebouis, février 2012
 

[i] On peut écouter cet entretien effectué en février 2008 au Centre de documentation sur la formation et le travail du Cnam. 2 Rue Conté 75003 Paris

[ii] L’école en Algérie : 1830-1962 : de la Régence aux Centres sociaux éducatifs/ Jouin Serge, Lesne Marcel, Rigaud Louis, Simon Jacques. Paris, Publisud, 2001. 205 p.

[iii] Lesne Marcel. Travail pédagogique et formation d’adultes : éléments d’analyse. Paris, Puf, 1977; Réédition, L’Harmattan, 1994

[iv]Cnam/ Centre de documentation sur la formation et le travail 2 Rue Conté 75003 Paris. Son site : http://cdft.cnam.fr ; Une interrogation du catalogue du Centre permet d’obtenir la bibliographie de l’ensemble des travaux de Marcel Lesne.

L'oeuvre de Marcel Lesne


Marcel Lesne a publié tout au long de sa carrière de nombreux textes consacrés à l'éducation permanente, l'analyse des besoins et des pratiques en formation et l'acte pédagogique. Le Centre de documentation sur la formation et le travail possède une grande partie de ces travaux, disponibles à la consultation.

Guide du lecteurTélécharger la bibliographie de M. Lesne